Question:
Pourquoi l'éruption Laki de 1783 a-t-elle produit autant de fluor?
winwaed
2014-04-16 21:12:50 UTC
view on stackexchange narkive permalink

L’éruption de la fissure Laki de 1783/4 en Islande n’était pas particulièrement importante ni explosive, mais elle est tristement célèbre pour les grandes quantités de fluor (ou d’acide fluorhydrique) et de SO 2 sub> qu'il a produit, et les empoisonnements de masse locaux qui en résultent et le vog (smog volcanique) à l'échelle européenne.

Comment se fait-il qu'un certain nombre de volcans islandais soient capables de produire de l'acide fluorhydrique en si grandes quantités?

Il y a des éléments intéressants dans [ce document de recherche] (http://www.researchgate.net/publication/251435550_Atmospheric_and_environmental_effects_of_the_17831784_Laki_eruption_A_review_and_reassessment) qui pourraient fournir des réponses. Il vous suffit de cliquer sur la "vue complète" à gauche pour voir l'article entier. Il semble que ce soit une éruption ...
Un répondre:
#1
+12
kaberett
2014-05-01 04:20:38 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Tout d'abord à propos de Laki: il se trouve en Islande, ce qui signifie que sa source est une combinaison d'une dorsale océanique et d'un panache de manteau. La contribution du panache signifie que la composition de la source est relativement non dégazée (contrairement à la source de la plupart des basaltes de dorsales médio-océaniques (MORB)!) Et très basique, elle contient donc des concentrations relativement élevées de soufre et d'autres substances volatiles.

Deuxièmement, il s'agissait en fait d'une éruption assez importante: selon Gudmundsson (2011) , il a été estimé qu'elle produisait 14 km 3 de lave - comparer avec le taux global moyen estimé de mise en place du magma et de sortie volcanique de 26 à 34 km 3 par an.

Le style d'éruption lors de l'éruption de Laki - semblable à d'autres éruptions islandaises - aurait favorisé les émissions volatiles pendant l'éruption, notamment en libérant jusqu'à 50% de F dissous à l'origine dans la fonte:

Le degré élevé de dégazage aux évents est attribué au développement d'un écoulement biphasique séparé dans le conduit magma supérieur, et implique que les éruptions basaltiques à haut débit telles que Laki sont capables de lâchez d'énormes quantités de gaz à des altitudes où les aérosols résultants peuvent résider pendant des mois, voire 1 à 2 ans.

Ainsi, le rejet important de fluor à Laki semble être dû à un grand volume éruption dégazant les halogènes de manière extrêmement efficace, avec une concentration initiale de fluor relativement élevée dans la fonte ( ~ 400ppm).

Une quantité si élevée de F dans le manteau source impliquant une source profonde - en dit long sur le débat sur les points chauds du panache profond et du manteau peu profond! Et puis suivi d'un dégazage efficace (faible viscosité, grandes coulées de lave, etc.)
L'Islande et Hawai'i sont de très bons candidats pour les panaches profonds :-)
Suite à F provenant du manteau profond, je viens de découvrir que les eaux souterraines de la dépression de Danakil (un autre panache possible du manteau) ont également des niveaux élevés de F. À tel point qu'il affaiblira les dents (c'est-à-dire beaucoup plus que le fluorure dentaire): http://www.worldwaterforum4.org.mx/sessions/FT3_28/Fluoride%20Contamination%20and%20Treatment%20in%20the%20Ethiopian%20Rift % 20Valley.pdf
@kaberett Le premier lien que vous fournissez (Gudmundsson (2011)) est une page introuvable


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...