Question:
Quel est le statut de l'idée de Raymo & Ruddiman selon laquelle le Tibet a refroidi la Terre?
winwaed
2014-04-16 03:36:48 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Quel est l'état actuel de l'hypothèse de Raymo & Ruddiman selon laquelle le soulèvement du plateau tibétain pendant le Cénozoïque a refroidi la Terre, résultant de l'ère glaciaire actuelle (*)?

cf. Raymo, M.E. et W.F. Ruddiman (1992) Forçage tectonique du climat du Cénozoïque tardif. Nature, v. 359, p. 117-122.

Cela soutenait que l'augmentation des taux d'érosion due au soulèvement du plateau tibétain prenait du CO 2 de l'atmosphère et refroidissait suffisamment la Terre pour les calottes glaciaires polaires former. C'était populaire à mes études de premier cycle, bien qu'il y ait eu des questions sur le moment précis des événements et l'arrêt d'un événement de «refroidissement incontrôlable».

(*) Âge glaciaire au sens géologique, c'est-à-dire avec des calottes glaciaires à un ou les deux pôles.

Quant à la note de bas de page, cette question est pertinente: http://earthscience.stackexchange.com/questions/60/how-do-we-know-that-we-are-not-in-an-ice-age
+1 surtout pour créer un lien vers l'article en question mais aussi pour le résumer :-)
Un répondre:
#1
+25
plannapus
2014-04-16 16:07:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le soulèvement du plateau tibétain est encore généralement considéré comme jouant un rôle dans le refroidissement néogène à travers le processus que vous avez expliqué dans votre question (voir par exemple le séminal Zachos et al. 2001 et plus récemment Garzione 2008 ).
Il est probable que d'autres phénomènes aient joué un rôle aussi bien que la diversification des diatomées (qui sont aujourd'hui le puits de carbone biologique le plus efficace, par exemple Goldman 1993 ; Ragueneau et al 2000 ) autour de 15 Ma ( Lazarus et al 2014 [Disclaimer: Je suis co-auteur de ce dernier article] ) ou des changements dans la circulation océanique (en particulier une augmentation de la proportion des eaux de fond provenant de l'océan Austral; Flower & Kennett 1994 ).
Cela étant dit, le refroidissement en question ici serait être celui qui commence à ca. 15 Ma. Cependant, la tendance au refroidissement cénozoïque a commencé bien plus tôt, au début de l'Éocène (après l'Optimum climatique de l'Éocène précoce, alias EECO), avec de la glace sur le continent antarctique oriental dès l'Éocène tardif / Oligocène précoce (voir à nouveau Zachos et al 2001 ).

Sources:

Flower, BP & Kennett, JP, 1994. La transition climatique du Miocène moyen : Développement de la calotte glaciaire de l'Antarctique de l'Est, circulation océanique profonde et cycle global du carbone. Paléogéographie, paléoclimatologie, paléoécologie, 108: 537-555.

Garzione, CN, 2008 . Soulèvement de surface du refroidissement global du Tibet et du Cénozoïque. Géologie, 36: 1003-1004.

Goldman, JC, 1993. Rôle potentiel de grandes diatomées océaniques dans une nouvelle production primaire. Deep-Sea Research I, 40 (1): 159-168.

Lazarus, D., Barron, J ., Renaudie, J., Diver, P., & Türke, A., 2014. Diversité des diatomées marines planctoniques cénozoïques et corrélation avec le climat te Change. Plos One, 9 (1): e84857.

Ragueneau, O., Tréguer, P., Leynaert, A., Anderson, RF, Brzezinski, MA, DeMaster, DJ, Dugdale, RC, Dymond, J., Fischer, G., François, R., Heinze, C. , Maier-Reimer, E., Martin-Jézéquel, E., Nelson, DM, Quéguiner, B., 2000. Revue du cycle du Si dans l'océan moderne: progrès récents et lacunes manquantes dans l'application de l'opale biogénique comme proxy de la paléoproductivité. Global and Planetary Change, 26: 317-365.

Zachos, J., Pagani, M., Sloan, L., Thomas, E., Billups, K., 2001. Tendances, rythmes et aberrations dans le climat mondial 65 Ma à aujourd'hui. Science, 292: 686-693.

Merci pour la réponse complète. Je suppose que l'optimum climatique de l'Éocène précoce est ce que je connais sous le nom de PETM (maximum thermique paléocène-éocène)? En spéculant, je me demande si la récupération de ce pic de températures a conduit à un «dépassement» du refroidissement?
@winwaed Non, l'optimum climatique de l'Éocène précoce et le maximum thermique paléocène-éocène sont deux événements distincts: ce dernier dont vous parlez a duré ca. 80 kyrs (d'où en effet un "pic") du début à la guérison complète tandis que l'autre auquel je faisais référence s'est produit 5 Myr plus tard et marque la fin d'une tendance au réchauffement à long terme (originaire probablement du Crétacé (?)) Et le début d'une tendance au refroidissement à long terme. Voir Zachos et al. 2001 pour un aperçu complet des tendances climatiques du Cénozoïque.
Pour info, cet article est disponible gratuitement sur la page Web académique de l'auteur principal: http://www.es.ucsc.edu/~jzachos/pubs/Zachos_etal_2001b.pdf
merci plannapus pour l'explication EECO et l'URL papier. Un peu de lecture de l'heure du café :-)


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...